orgasmes-femmes-hommes

L’orgasme c’est un peu le St Graal du sexe. On aime le catégoriser : soit tu es clitoridienne soit vaginale. C’est tout. A la limite un peu des deux. Si tu as un zizi, tu as des orgasmes en éjaculant et c’est plié. Mais avons-nous raison de penser comme ça, Monique ?


On entend régulièrement dans les discussions du quotidien que les personnes avec des vagins ont plusieurs types d’orgasmes et que les personnes avec des zizis éjaculent (et que c’est déjà TRES bien). Peut-on vraiment se contenter de cette explication simpliste et tranchée ?

Dans cet article, tu apprendras que l’orgasme trouve souvent sa source au même endroit et que l’éjaculation n’est pas le seul moyen pour atteindre le nirvana.

Le responsable : M. Clito

Le clitoris est un organe particulier. Ce n’est pas seulement un petit bouton apparent, mais une structure complexe qui prend littéralement racines autour du vagin. Dans le ventre de ta maman, tu as eu, à un stade de ton évolution, un sexe qui n’était ni un zizi, ni une vulve. Quelques semaines plus tard, sous l’influence des hormones, ton sexe s’est précisé.

clitorisComme tu le peux constater, le clitoris englobe le vagin. C’est ce qui te permet de ressentir du plaisir pendant la pénétration… eh oui. Le vagin n’est pas particulièrement innervé. Ce qui est logique, puisqu’il est sensé pouvoir sortir un môme sans que tu douilles trop.

Le clitoris est en 3D ! Si, si. Ce que je veux dire, c’est qu’il est assez volumineux. En tout cas, suffisamment pour qu’une pénétration anale puisse également te donner un orgasme. Ce n’est pas que dans la tête !

Le mot de la fin ? Peu importe l’endroit stimulé, c’est toujours ton clito qui te donne un orgasme. Si les dénominations d’orgasmes anal et vaginal peuvent être pratiques, il n’empêche qu’il s’agit toujours d’orgasmes clitoridiens.

Les garçons n’ont pas nécessairement un orgasme lorsqu’ils éjaculent !

Bon, je parle des garçons, parce que bien souvent quand on a un zizi, on a la chance de se sentir garçon, mais le sujet concerne toutes les personnes détentrices d’un pénis.

De même qu’un chibre dressé n’équivaut pas nécessairement à une personne excitée, l’éjaculation ne rime pas avec orgasme. Bon nombre de personnes éjaculent sans plaisir. On pense tout de suite aux personnes souffrants d’éjaculations précoces : le plaisir n’est généralement pas au rendez-vous lors de l’éjaculation.

Mais l’éjaculation sans orgasme touche tout le monde (enfin ceux qui ont un pénis hein) ! Il faut distinguer l‘expulsion du sperme par le méat urétral et le plaisir divin SUSCEPTIBLE de s’en suivre. A savoir que l’on peut très bien ressentir beaucoup de plaisir après avoir éjaculé sans pour autant qualifier cela d’orgasme. C’est tout à fait normal : donc pas de soucis, mon ptit Robert.

Et l’inverse marche aussi ! (oui oui)

As-tu déjà entendu parler de la sexualité tantrique ? Bon, je tiens à préciser que je ne suis clairement pas une professionnelle ; donc je mets en lumière une possibilité, mais si le sujet t’intéresse, le mieux est d’aller approfondir tes connaissances sur le web !

En dissociant, l’éjaculation de l’orgasme, certaines personnes parviennent à l’orgasme, parfois plusieurs fois, sans éjaculer. L’avantage ? Pas de perte d’énergie et on peut danser sous les couettes toute la journée. L’idée est de réussir à contrôler son périnée. Tu sais, le muscle que tu utilises pour te retenir de faire pipi (entre autres). Avec de l’entraînement, il serait alors possible de retenir l’éjaculation en gardant l’orgasme.

Chouette,  non ?

La prostate, ce recoin méconnu

Comme nous l’avons vu, l’éjaculation ne mène pas nécessairement à l’orgasme. En réalité, le pénis n’est même pas le seul organe avec lequel il est possible d’avoir un orgasme. Eh oui, Monique. En stimulant ta prostate, tu peux atteindre le 7e ciel !

La prostate est située sous la vessie, à l’avant du rectum. Pour la stimuler, il faut s’aventurer dans le rectum ! On pense à couper ses ongles et à se laver les mains, sivouplé. Tu peux le faire avec tes doigts, un sexe ou un sextoy. A toi de choisir.

La prostate souvent associée au cancer jouit d’une mauvaise réputation. De plus, beaucoup d’hommes pensent qu’ils vont se métamorphoser en homosexuels s’ils se font pénétrer ou qu’ils se pénètrent. Petit rappel : une pratique sexuelle ne détermine pas ton orientation sexuelle, parce que c’est TOI qui définis ton orientation comme tu le souhaites. Si tu en as envie, détends-toi et essaye !

La pression de l’orgasme

Pour définir le rapport parfait, on dit souvent que l’orgasme est vi-tal. Seulement, à force de se répéter cette injonction, on a pas d’orgasme, et en plus, l’orgasme n’est absolument pas nécessaire pour prendre son pied au lit.

Si tu n’as pas d’orgasmes alors que tu en es à tes débuts sexuels, c’est tout à fait normal. L’orgasme est subtil, complexe et il faut que tu puisses trouver la bonne combinaison de stimulations pour l’atteindre. Beaucoup de personnes n’ont jamais eu d’orgasmes de leur vie ; tandis que d’autres en auront très facilement.

La formule préliminaires + pénétration + orgasme = sexe réussi ne convient pas à tout le monde. Il y a une infinité de façons de pratiquer sa sexualité. Parfois, on veut du fast food, d’autres fois de la haute gastronomie. On peut aimer grignoter ou se gaver d’un coup. Bref. Il n’y a pas de normes. 

Se mettre dans de bonnes conditions

Premièrement, il faut arrêter de se mettre la pression à propos de l’orgasme qui n’est autre que l’une des nombreuses choses à expérimenter dans sa sexualité. Deuxièmement, je vais te donner, tout de même, les éléments qui “favorisent” l’apparition pokémontesque de l’orgasme :

  • La relaxation, le lâcher prise permettent d’être dans le moment présent. Respire profondément, connecte-toi à l’autre ou à toi-même, laisse ton mental divaguer. On a tendance à toujours vouloir tout contrôler.
  • Teste différentes stimulations, différentes positions. Va vers ce qui t’attire et essaye de nouvelles choses. Tu en apprendras beaucoup plus sur ce qui te satisfait.
  • Masturbe-toi ! En ayant une bonne connaissance de ce qui te fait plaisir, tu pourras guider ton/ta partenaire et expérimenter l’orgasme en solo.

En bonus : si tu t’inquiètes de ne pas avoir d’orgasmes alors que tu te fais pénétrer pendant des heures. C’est une situation banale (pas de se faire pénétrer pendant des heures hein). Comme déjà dit, le vagin est très peu innervé ; donc il est complexe d’atteindre l’orgasme avec sa seule stimulation.

En général, la stimulation du gland du clitoris et de longues préliminaires amènent beaucoup plus facilement les femmes à l’orgasme. A toi de tester !


Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager ! On se retrouve dans l’espace commentaire pour sexpliquer ? ♠

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *