ma vulve n'est pas normale

Les lèvres en vrac, les lèvres brunes, l’impression d’avoir un kyste sur la vulve ou le vagin, quelle différence ? Pfiou, j’ai tout entendu et j’ai beaucoup complexé… Peut-être comme toi ! Cet article ne peut que te rassurer quant à ta “normalité”.


Je mets le mot normalité entre parenthèse, car il n’existe aucune norme en matière de vulves ou de pénis ou de sexe en général. Aujourd’hui, je vais me concentrer sur la vulve, mais si ça t’intéresse que j’aborde d’autres sexes ou le sexe de manière plus général, ne te prive pas de me le dire !

Vulve ou vagin ?

Remettons les choses au clair tout de suite, Monique. Il y a la vulve : c’est-à-dire la partie visible du sexe des personnes assignées femmes. Je ne sais pas si j’emploie la bonne dénomination (on progresse comme on peut), mais sache, cher lecteur, qu’il existe des femmes avec des zizis et des hommes avec des vulves ! Mais ce sujet passionnant fera l’objet d’un autre article.

schéma-vulveTu peux observer les grandes lèvres, les petites lèvres, le mont de vénus, l’entrée du vagin, l’urètre et la partie visible du clitoris. Voilà, tout ce machin, c’est la vulve !

Fun fact : vulva vient du mot utérus. Un peu illogique, non ?

Et le vagin, c’est le canal qui mène jusqu’au col de l’utérus, là d’où les règles s’écoulent. C’est une partie interne de l’organe génital des personnes assignées femmes.

Merci à wikipédia pour l’image !

La vulve unique tu auras

Comme moi, tu t’es sûrement construit une représentation de la vulve inspirée par celles des manuels scolaires, des dictionnaires, puis peut-être du porno. Si tu n’as jamais était confronté.e à d’autres vulves que la tienne, il est un peu compliqué de s’en faire une image nuancée !

anatomie-vulve
Rien qui dépasse et zéro clito, j’adore !

Au moment de la puberté, je me suis rendue compte que j’avais UNE MALFORMATION ! Oui, oui, une malformation. J’avais un truc qui dépassait de mon entre-jambe, une excroissance immonde qui ruinerait ma vie. Comme personne de mon entourage ne connaissait ce phénomène, je me suis retrouvée chez la sage-femme.

Et cette dernière n’a pas été très pédagogue : j’étais malformée. J’étais vouée à la virginité éternelle, aucun homme ne voudrait de moi et j’ai complexé comme ça trèèès longtemps. Tu l’auras compris, il s’agissait d’une asymétrie au niveau des lèvres. Quelque chose de très classique, rien à voir avec une malformation.

Parce que la vulve normale n’existe pas. Je répète : la vulve normale n’existe pas.

Une infinité de vulves

Avec le temps et les podcasts de SolangeTeParle (indisponibles actuellement), j’ai découvert un truc génial : chaque vulve est unique. Les grandes lèvres peuvent pendre, les petites être minuscules ou dépasser complètement, on peut même avoir une lèvre plus grande que l’autre ou un gland de clitoris qui dépasse 5 mm.

 

Tout ça pour dire qu’on nous conditionne pour répondre à un standard de beauté nocif. Combien ne complexent pas à cause de la soi-disant bizarrerie de leurs vulves ? Le blanchiment de la vulve ou encore le rétrécissement des lèvres sont des pratiques encore trop répandues. Le principal problème, c’est qu’elles participent à rentrer dans cette norme qui voudrait des vulves lisses aux petites lèvres.

Plus que jamais, nous avons besoin de diversité, d’informations et de communication. A quoi ça sert de souffrir d’une opération quand on peut juste réaliser que notre sexe est tout à fait normal ? Nous avons un réel problème avec la vulve. Elle est invisible. On ne la montre pas. Elle est honteuse.

Une vulve doit correspondre à un modèle de beauté déterminé : glabre et avec des petites lèvres discrètes. C’est assez triste à mon sens. Une vulve, c’est beau. Elle devrait être une fierté et non un symbole de honte. Toutes offrent des sensations et des expériences différentes. Notre diversité est si précieuse. Pourquoi lui faire la guerre ?

La touche finale

Je te laisse avec une oeuvre réalisée par  Jamie McCartney  qui s’intitule “The Great Wall of Vagina” (le monsieur n’a pas bien lu mon article). Il s’agit en réalité d’un mur de vulves, de moulages en plâtre de vulves très différentes. De quoi te rassurer !

vulves-normales-différentes-grandes-lèvres

Si le plâtre, ce n’est pas trop ton truc, je rajoute une suggestion de l’une des mes lectrices : le compte insta de @the.vulva.gallery ! Un aperçu en prime :

vulva-gallery

Si mon article t’a plu, n’hésite pas à le partager et à me dire ce que tu en as pensé. Et toi, quelle est ton expérience ?

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *